LE CHEERLEADING

LE CHEERLEADING

HISTORIQUE DE CE SPORT

Cette discipline est née aux Etats-Unis à la fin du XIXème siècle à Princeton. De 1870 à 1920, le cheerleading est exclusivement pratiqué par les hommes  qui encouragent les supporters d’équipes de foot US avec des slogans scandés. Il a commencé avec la voix et quelques années plus tard, il s’étoffe de sauts acrobatiques.

 

Les grandes dates:

  • 1900 : arrivée des premiers porte-voix, premier ustensile des cheerleaders.
  • 1920 : au Minnesota, les femmes commencent à le pratiquer (gymnastique, tumbling =acrobaties) entre les « cheers ».
  • 1930 : le premier pom pom en crépon est né. Il deviendra l’emblème du cheerleading. Les premières chorégraphies voient le jour.
  • 1940 : le cheerleading devient féminin, les hommes s’engageant.
  • 1950 : les cheerleaders universitaires établissent les bases techniques et fondamentales de ce sport.
  • 1967 : 1ère compétition  « Cheerleader All America ».
  • 1978 : 1er reportage sur la chaîne CBS.
  • 1980 : élaboration des techniques spécifiques au tumbling, acrobaties et les règles de sécurité.

Aujourd’hui, le cheerleading est un sport reconnu et très prisé, non seulement aux USA mais aussi au Japon, Australie, Mexique.

L’Europe voit le cheerleading se développer à grands pas, Allemagne, Grèce, Finlande, Suède, Yougoslavie…

La France a un retard certain mais les clubs poussent comme des champignons un peu partout sur notre territoire depuis une dizaine d’années et l’engouement est au rendez-vous. Création du 1er Championnat de France en 2004.

Quelques cheerleaders célèbres : Kirk Douglas, Meryl  Streep, Samuel L. Jackson, Rachel Welch, Madonna, Cameron Diaz …

DEUX DISCIPLINES

C’est un sport à part entière qui allie gymnastique, portés, pyramides, tumbling,  cheer (chant scandé), danse.  Le cheerleading est une discipline mixte, un des rares sports qui permet de pratiquer ensemble dans une même équipe. C’est aussi un sport d’équipe très riche en qualités sportive et morale. La confiance, le respect, le goût du travail sont indispensables pour être un ou une vraie cheerleader. Les règles sont strictes et aujourd’hui nous sommes loin de la connotation péjorative de jeunes filles en jupette qui remue des pompons. Le cheerleading est un vrai travail de technique.

Les animations rythmées, courtes et pleines d’enthousiasme permettent d’animer des manifestations sportives diverses, des salons, animations de rue, fêtes de village, carnaval, spectacles télé pour lancer une émission, fêtes d’entreprise…

On distingue :

  • le cheerleading : chorégraphie comprenant danse, gym, mouvements typiques  cheer, portés, lancés et pyramides.
  • le cheerdancing : chorégraphie avec ou sans pompons, utilisant différents thèmes musicaux, hip-hop, jazz, pop, rock, disco…

Le cheerleading a  désormais sa digne place dans le monde sportif, artistique, évènementiel…

Le Cheerleading en Alsace

Plusieurs clubs existent en Alsace : le Minotaure (Strasbourg), Le Géant (Souffelweyersheim), Les Comètes ( Ostwald), Les Coyottes (Haguenau) et les Griffons (Vendenheim) dans le Bas-Rhin, les Patriotes ( Ridiesheim) dans le Haut-Rhin.

 
Nos Partenaires
Bannière
Accès auteurs
Auteurs, merci de vous enregistrer pour avoir plein accès à votre site.



Merci de votre visite. N'hésitez pas à nous faire connaître vos suggestions via "Contact" dans la barre du menu principal.
Sur notre blog...
Veuillez rendre accessible en écriture le répertoire du cache !